Accueil » Nos actualités » [Carême] Fonctionnement synodo-épiscopal

[Carême] Fonctionnement synodo-épiscopal

Découvrez notre fonctionnement intégrant le clergé et les laïcs aux décisions, sous la responsabilité de l’épiscope (élu par le synode) qui applique les décisions votées.

Sens et histoire du synode

Le mot “synode” a une belle signification : composé de la préposition σύν (avec) et du nom ὁδός (via), il indique le chemin parcouru ensemble par le peuple de Dieu, et fait également référence à notre Seigneur Jésus le Christ qui se présente comme “le chemin, la vérité et la vie” : la notion de synode rassemble donc le peuple de Dieu et Dieu lui-même.

Dans les premières communautés, le fonctionnement synodal était utilisé par l’ensemble de la communauté pour discerner sur les questions doctrinales, liturgiques et pastorales.
Ce fonctionnement a ensuite évolué vers un fonctionnement pyramidal dans l’église catholique romaine, il est revenu à un mode complètement synodal chez les protestants, et dans notre église : nous fonctionnons sur un mode intermédiaire “synodo-épiscopal”.

Le fonctionnement synodo-épiscopal de l’EAO

Pour nous, il est fondamental que le peuple de Dieu participe pleinement au chemin pris par notre église, pour la simple raison que nous portons tous Dieu en nous et que donc nous sommes tous porteurs de notre église, de l’Église, à travers le sacerdoce universel du baptême.
L’objectif de notre église est de construire l’unité, dans la diversité : il nous est donc évident que chaque membre a une part entière aux décisions de notre église.

Si vous voulez creuser, vous trouverez nos statuts sur notre site : ils indiquent que le synode se réunit 1 fois / an avec l’ensemble du clergé et les laïcs qui le souhaitent, pour décider ensemble des questions doctrinales, liturgiques, pastorales, et même de gouvernance, de notre église. L’évêque, lui-même élu par le synode, a une autorité morale et guide les réflexions, mais sa voix compte autant que chaque autre présent. Chaque décision est votée, chaque personne présente a une voix, qu’elle soit clerc ou laïque. L’évêque applique ensuite les décisions votées pour l’ensemble de la communauté, même si la décision est contraire à son opinion personnelle.

C’est une pyramide inversée où la communauté décide ensemble l’avenir de notre église, où nous cheminons tous ensemble vers Dieu.

Et vous ?

Que pensez-vous de ce fonctionnement ? Connaissez-vous un autre fonctionnement qui serait meilleur ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous !

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Danièle VIOLAIN-GALARNEAU
21 jours il y a

Bonjour à tous
J’approuve complètement votre mode de fonctionnement. Nous aurons toujours besoin d’un pasteur pour nous guider mais se rassembler pour décider ensemble. Revenir aux enseignements du Christ dans un Amour fraternel est ce que je recherche moi-même.
Je suis de tout coeur avec vous
Fraternellement
Danièle